Traitement de la maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer est la démence la commune chez les personnes âgées mais avant d’en faire le diagnostic (dont la certitude n’est acquise qu’à l’examen neuropathologique), il est nécessaire d’éliminer les autres causes de démence. Les troubles mnésiques constituent l’élément central de la maladie d’Alzheimer.

Les possibilités thérapeutiques actuelles se limitent aux anticholinestérasiques qui visent à réduire le déficit cholinergique qui existe dans cette maladie et à un antagoniste du récepteur NMDA du glutamate. D’autres médicaments tels les antipsychotiques peuvent être utiles en fonction des manifestations cliniques.

Anticholinestérasiques

  • Donépézil, Aricept*
  • Rivastigmine, Exelon*
  • Galantamine, Reminyl*

Ils sont utilisés dans les formes légères à modérément sévères de la maladie d’Alzheimer.

Antagonistes des récepteurs NMDA

  • Mémantine, Ebixa*

La mémantine est utilisée dans les formes modérément sévères à sévères de la maladie d’Alzheimer.

Autres

Des médicaments ayant notamment comme point d’impact les protéines amyloide bêta, Abêta, et tau sont en cours de développement.

Il est logique de ne pas prescrire aux malades atteints d’Alzheimer des médicaments à effet anticholinergique (atropinique) principal ou accessoire.

Cette fiche a été établie en tenant compte notamment d’un article paru dans le Lancet du 29 juillet 2006 « « .