Immunosuppresseurs

L’immunité couvre l’ensemble des mécanismes qui nous permettent de nous défendre contre les organismes étrangers, microbes, virus, parasites et contre les protéines étrangères. Mais parfois notre propre organisme produit des protéines anormales qui lui paraissent étrangères et qui sont à l’origine de diverses maladies appelées auto-immunes. Par ailleurs de en souvent les malades reçoivent des greffes provenant d’un autre individu, donc étrangères, et leur organisme tend à les rejeter. Les immunosuppresseurs réduisent ces mécanismes de défense et atténuent les manifestations des maladies auto-immunes et le risque de rejet d’un organe transplanté. Parallèlement à leurs effets bénéfiques ils réduisent les capacités de défense de l’organisme contre les infections dues aux microbes, aux virus et aux parasites. De ils peuvent avoir de effets indésirables non directement liés à leurs effets sur l’immunité.

Glucocorticoïdes

Inhibiteurs de la synthèse d’IL2

  • ciclosporine
  • tacrolimus

Inhibiteurs des effets de l’IL2

  • daclizumab
  • basiliximab
  • sirolimus

Inhibiteurs de la synthèse du DNA

  • azathioprine
  • mycophénolate

Alkylants

  • cyclophosphamide

Anticorps antilymphocytaires

  • muromonab