Vitamine A – Utilisation

La vitamine A est utilisée pour traiter ou prévenir les carences. Si la présentation pharmaceutique permet un apport de 5 000 à 10 000 UI par jour, une prise quotidienne est possible. Si la présentation pharmaceutique contient 50 000 UI par gélule ou comprimé, voire , l’apport doit être discontinu, une ou deux fois par semaine par exemple.

Vitamine Aou rétinol

AROVIT* 1 Cp = 50 000 UI Sol buv = 5 000 UI/goutte
AVIBON* 1 capsule = 50 000 UI
Pommade

Le principal effet indésirable de la vitamine A résulte d’un apport excessif. On peut distinguer une hypervitaminose A aiguë et une hypervitaminose A chronique.

L’hypervitaminose A aiguë est exceptionnelle chez l’adulte. Elle a cependant été décrite chez les Esquimaux après consommation d’une grande quantité de foie d’ours ou de phoque dont la teneur en rétinol est extrêmement élevée. Les principaux symptômes sont des céphalées occipitales et des vomissements. Chez le nourrisson, l’hypervitaminose A apparaît sous la forme d’un bombement de la fontanelle.

L’hypervitaminose A chronique n’apparaît qu’après l’utilisation prolongée de fortes doses et se traduit par divers symptômes : nausées, vomissements, anorexie, fatigue, somnolence, céphalées et troubles du comportement. On observe de une hyperlipémie et une hypercalcémie.

L’excès de vitamine A pourrait être tératogène. Il est donc indispensable de mettre la femme enceinte en garde contre une prise excessive de vitamine A sous forme de médicament ou de régime trop riche en vitamine A, foie de poisson notamment. Si une supplémentation en vitamine A est prescrite, il ne faudrait pas dépasser un apport d’environ 2 500 UI/jour. Chez l’animal, la déficience en vitamine A provoque des malformations; il faut donc éviter un excès sans chercher à l’éliminer de l’alimentation de la femme enceinte.

La vitamine A est présente à doses physiologiques dans de nombreuses associations de vitamines.