Antibiotiques agissant sur la membrane plasmique, colistine

La bicouche lipidique, incrustée de protéines, constitue la membrane plasmique, barrière qui isole le microorganisme du milieu extérieur tout en permettant des échanges par transport passif ou actif.

L’énergie nécessaire au transport actif peut provenir de l’hydrolyse de l’ATP ou d’un gradient de protons.

La membrane plasmique est également le siège de la respiration et de la phosphorylation oxydative. De , les ribosomes sont situés à la partie interne de cette membrane.

Un certain nombre de médicaments modifient la membrane déjà constituée, d’autres perturbent sa synthèse.

Certains médicaments altèrent la membrane plasmique de certaines bactéries ou de certains champignons.

Antibiotiques : polymyxine B et colistine

La polymyxine et la colistine sont des antibiotiques qui altèrent la membrane plasmique de certains germes en s’y incorporant et en y formant des pores à l’origine d’échanges anormaux, notamment une sortie de phosphate (du germe vers le milieu extérieur).

Ils sont particulièrement actifs sur les bacilles Gram négatif comme Pseudomonas et Escherichia coli.

Sur le plan pharmacocinétique, administrée par voie buccale, la colistine est généralement bien tolérée car elle est peu absorbée. Elle est utilisée dans le traitement de certaines diarrhées aiguës, notamment chez le nourrisson.

Administrée par voie parentérale, la colistine a des effets indésirables rénaux et neurologiques, si bien que son utilisation par cette voie est réservée au traitement des infections à germes résistants aux autres antibiotiques.

Colistine

COLIMYCINE* cp, Inj

La polymyxine B est présente dans ieurs préparations à utilisation cutanéo-muqueuse.

Daptomycine

La daptomycine est un lipopeptide cyclique ayant une activité antibiotique sur certains germes gram positif comme les staphylocoques et les streptocoques. Son mécanisme d’action reste controversé. Il semble que la daptomycine, en présence de calcium, s’insère dans la membrane plasmique des germes, l’altère et produit une fuite de potassium et une altération du potentiel membranaire entraînant diverses autres modifications cytoplasmiques et nucléaires.

La daptomycine est commercialisée aux USA sous le nom de Cubicin*. Parmi ses effets indésirables on peut mentionner des myalgies, des crampes, une faiblesse musculaire.

Remarque

Les défensines sont des polypeptides endogènes stockés dans les granules des macrophages et des neutrophiles, qui altèrent les microbes phagocytés en formant aussi des pores dans leur bicouche lipidique.

Ces pores entraînent des échanges incontrôlés de constituants entre le cytoplasme des microbes et leur environnement à l’intérieur du phagocyte.