Inhibiteurs des cyclooxygénases, AINS – Dérivés du pyrazole, phénylbutazone

La phénylbutazone, qui était commercialisée sous le nom de BUTAZOLIDINE, dérivé du pyrazole, est un des anciens AINS et aussi l’un des actifs mais elle était relativement peu utilisée en raison des agranulocytoses qu’elle peut provoquer. On la prescrivait dans le traitement de la spondylarthrite ankylosante lorsque les autres AINS étaient inefficaces.

Il existe d’autres dérivés du pyrazole comme la phénazone ou antipyrine (ex : OTIPAX*), et la noraminopyrine appelée aussi noramidopyrine, noraminophénazone et métamizole qui était présente dans ieurs spécialités pharmaceutiques, soit seule, soit associée à d’autres principes actifs, n’est commercialisée en France.en raison du risque d’agranulocytoses.

 

Phénylbutazone

BUTAZOLIDINE*, Cp à 100 mg

L’efficacité de la phénylbutazone comme anti-inflammatoire et de la noramidopyrine comme antalgique est certaine, mais le risque d’agranulocytose a restreint leur utilisation.