Rappel de la biosynthèse du DNA et du RNA

L’acide désoxyribonucléique (DNA), qui avec des protéines basiques ou histones forme les chromosomes, est le détenteur des informations biologiques. Sa replication permet la reproduction de l’espèce, sa transcription le fonctionnement cellulaire par l’intermédiaire de la synthèse de protéines, enzymes, transporteurs, récepteurs etc.

Les enzymes nécessaires à la synthèse du DNA à partir des molécules fournies par le milieu extérieur sont elles-mêmes synthétisées sous le contrôle du DNA, relayé par l’acide ribonucléique (RNA).

Les bactéries possèdent les deux acides nucléiques DNA et RNA, alors que les virus n’en possèdent qu’un, soit le DNA, soit le RNA.

Les constituants des acides ribonucléiques et désoxyribonucléiques sont une base purique (adénine, guanine) ou pyrimidique (cytosine, thymine, uracile), un sucre ou ose (soit le D-ribose, soit le D-déoxyribose) et une, deux ou trois molécules d’acide phosphorique. La base + le sucre constituent les ribonucléosides (adénosine, guanosine, cytidine et uridine) et les désoxyribonucléosides (désoxyadénosine, désoxyguanosine, désoxycytidine et désoxythymidine). Une fois phosphorylés, les nucléosides sont appelés ribonucléotides et désoxyribonucléotides (nous utilisons indifféremment les termes « désoxy » et « déoxy » désignés par la lettre d).

Sur le plan pharmacologique, on inhibe le développement des microorganismes (bactéries, virus, plasmodium) et des tumeurs en perturbant la synthèse de DNA ou de RNA. On obtient ce résultat en agissant à deux niveaux :

  • Inhibition de la synthèse des ribonucléotides et des déoxyribonucléotides (premières étapes biochimiques conduisant à la synthèse du RNA et du DNA)
  • Inhibition de la formation de DNA et RNA fonctionnels à partir des nucléosides (dernières étapes de la synthèse). Cette inhibition est actuellement le souvent obtenue par l’administration d’analogues structuraux soit des bases puriques ou pyrimidiques soit des ribonucléosides ou des déoxyribonucléosides, souvent appelés antimétabolites.

La biosynthèse du DNA et du RNA est un phénomène complexe mettant en jeu un grand nombre de réactions et aboutissant à des nucléotides formés d’un noyau purique ou pyrimidique et d’un sucre, ribose ou déoxyribose, lié à des groupes phosphates.