Minéralocorticoïdes – Antagonistes de l’aldostérone : spironolactone et éplérénone

Antagonistes de l’aldostérone : spironolactone et éplérénone

La canrénone est un antagoniste spécifique de l’aldostérone. Elle se fixe sur les récepteurs de l’aldostérone et en inhibe les effets. Elle est inactive en absence de sécrétion d’aldostérone. Elle tend à augmenter la sécrétion d’aldostérone. L’éplérénone est un nouvel antagoniste de l’aldostérone.

L’inhibition des effets de l’aldostérone :

  • augmente la diurèse aqueuse et sodique, c’est un effetdiurétique.
  • diminue l’élimination urinaire du potassium, dont la concentration tend à s’élever dans le plasma.

Utilisation

La canrénone administrée sous forme de spironolactone ou de canrénoate est utilisée dans le traitement de l’hyperaldostéronisme primaire ou secondaire, dans celui des oedèmes et de l’ascite de l’insuffisance cardiaque et de la cirrhose, et dans le traitement de l’hypertension artérielle.

La spironolactone est classée comme antagoniste de l’aldostérone mais aussi comme diurétique épargneur de potassium. La spironolactone, administrée à la dose de 25 mg/jour, en complément des autres traitements, a réduit la mortalité des malades souffrant d’insuffisance cardiaque chronique sévère.

La canrénone elle-même n’est pas commercialisée. On utilise ses précurseurs :

  • La spironolactone qui, administrée par voie orale, est transformée en ieurs métabolites dont la canrénone.
  • Le canrénoate qui s’administre par voie parentérale, généralement en perfusion intraveineuse, et est aussi transformé en canrénone.
  • Les associations spironolactone/diurétique, soit altizide, soit furosémide, sont utilisées dans le traitement de l’hypertension artérielle et de l’insuffisance cardiaque.
     

    Spironolactone

    ALDACTONE* Cp

    Canrénoate

    SOLUDACTONE* Inj

L’éplérénone est un antagoniste des récepteurs de l’aldostérone comme la spironolactone. Elle est métabolisée par le CYP3A4 , ce qui entraîne la possibilité d’un certain nombre d’interactions pharmacocinétiques. L’éplérénone est indiquée dans le traitement l’insuffisance cardiaque post-infarctus; aux USA elle est également indiquée dans le traitement de l’hypertension artérielle. Comme la spironolactone elle tend à augmenter la kaliémie.

 

Eplérénone

INSPRA* Cp à 25 et 50 mg

Effets indésirables

La spironolactone et le canrénoate peuvent être à l’origine :

  • d’une hyperkaliémie, risque augmenté par la prise simultanée de potassium et d’autres médicaments retenant le potassium.
  • d’une hyponatrémie, surtout chez le sujet âgé.
  • de troubles endocriniens : impuissance, gynécomastie chez l’homme, troubles des règles chez la femme.
  • parfois de somnolence.

Les effets indésirables de l’éplérénone sont vraisemblablement proches de ceux de la spironolactone mais des différences peuvent exister : ainsi l’éplérénone élève la triglycéridémie et la cholestérolémie alors que la spironolactone ne semble pas le faire. L’éplérénone aurait moins d’effets endocriniens.