Quelles vitamines dois-je prendre, Docteur?

Dans un article du New England Journal of Medicine du 20 décembre 2001, volume 345, numéro 25, pages 1819-1824, les auteurs W. C. Willett et M. J. Stampfer répondent à la question posée par une femme bien portante de 54

www.pharmacy24.com.ua/viagra-sildenafil/

www.farm-pump-ua.com

https://farm-pump-ua.com/

Homocystéine et vitamines

On sait que les trois vitamines, acide folique, vitamine B12, vitamine B6 ou pyridoxine, abaissent la concentration plasmatique d’homocystéine dont l’élévation est un facteur de risque d’accidents cardiovasculaires. Dans Hypohomocystéinémiants, nous avions suggéré, bien que le bénéfice clinique de l’abaissement

Traitement du psoriasis

Le psoriasis est une dermatose inflammatoire chronique évoluant par poussées ayant diverses causes dont une prédisposition génétique. Il touche environ 2 % de la population mais avec des degrés de gravité différents allant de manifestations discrètes à extrêmement étendues. Le

Plomb, Pb

Le plomb , Pb, appartient au groupe IVa de la classification périodique des éléments. Appartiennent aussi à ce groupe, le carbone, le silicium, le germanium et l’étain. Son numéro atomique est 82, sa structure électronique (Xe) 4 f14 5 d10

Phosphate

On appelle phosphate les sels de l’acide orthophosphorique, H3PO4, qui sont essentiellement Na2HPO4 et NaH2PO4, le sel disodique étant dans le plasma en concentration quatre fois élevée que le monosodique. Le phosphore existe dans l’organisme sous forme minérale, l’acide

Bisphosphonates

Les bisphosphonates sont des dérivés de synthèse de type P-C-P (liaison phosphore-carbone-phosphore) non présents naturellement dans l’organisme; ce sont des analogues du pyrophosphate, acide pyrophosphorique où l’oxygène est remplacé par un carbone. Les principaux bisphosphonates utilisés en thérapeutique sont l’étidronate,

Récepteurs

Un récepteur peut être défini comme une structure moléculaire de nature polypeptidique qui interagit spécifiquement avec un messager, hormone, médiateur, cytokine, ou à un intercellulaire spécifique. Cette interaction crée une modification du récepteur qui conduit, par exemple, à l’ouverture