Traitement par inhibiteur de la pompe à protons, IPP, et hypomagnésémie

Dans une note du 2 mars 2011, la FDA signale qu’un traitement au long cours par les inhibiteurs de la pompe à protons, IPP, -prazoles, peut s’accompagner d’une hypomagnésémie qui, dans un certain nombre de cas, n’est pas corrigée par

www.steroid-pharm.com

Inhibiteurs de la pompe à protons, IPP, chez la femme enceinte.

Une étude publiée dans le NEJM du 25 novembre 2010 aboutit à la conclusion que l’utilisation par la femme enceinte d’inhibiteurs de la pompe à protons, en pratique l’oméprazole, durant le premier trimestre de la grossesse n’augmente pas le risque

Clopidogrel et IPP, inhibiteurs de la pompe à protons

Nous avons déjà signalé dans Iwin2016 que la prise d’inhibiteurs de la pompe à protons, IPP, par les malades traités par clopidogrel, Plavix*, augmentait le risque de troubles thrombo-emboliques, voir ceci et autres. Un article d’auteurs danois paru dans Annals of

Vaccin contre la grippe saisonnière, Fluzone High-Dose*, chez les personnes âgées, aux USA

Dans une note du 23 décembre 2009, la FDA annonce l’autorisation de commercialisation aux Etats-Unis du vaccin antigrippal saisonnier Fluzone High-Dose*, vaccin destiné aux personnes de de 65 ans. Le vaccin Fluzone High-Dose contient 4 fois d’antigènes que

Antigrippaux inhibiteurs de la neuraminidase, oseltamivir et zanamivir.

Le BMJ fait une mise au point sur les inhibiteurs de la neuraminidase, oseltamivir, Tamiflu*, et zanamivir, Relenza*. Cette mise au point ne concerne que la grippe saisonnière car il n’y a pas actuellement de données bien établies concernant les

Grippe A (H1N1) : cas graves confirmés ou probables

Le diagnostic biologiqued’une infection par le virus A (H1N1) peut présenter des difficultés comme le souligne un commentaire paru dans NEJM du 3 décembre 2009.La technique de référence pour l’identification du virus est la RT-PCR, real-time reverse-transcriptase polymerase chain reaction.

Grippe, le zanamivir injectable disponible en ATU

L’Afssaps a publié le 20 novembre 2009 le Protocole d’Utilisation Temporaire (un PUT) et de recueil d’informations concernant le zanamivir, 10 mg par ml, solution à diluer pour perfusion intraveineuse. Le zanamivir injectable a obtenu une ATU, Autorisation Temporaire d’Utilisation,