Fluoroquinones et atteintes aortiques

Depuis de 2 ans la FDA et l’ANSM ont attiré l’ attention sur l’augmentation du risque de rupture aortique (anévrisme, dissection) provoqué par la la prise de fluoroquinolones par voie générale. Ceci, ajouté aux autres effets indésirables des fluoroquinolones,

https://biceps-ua.com/

https://buysteroids.in.ua

https://buysteroids.in.ua

Après le valsartan, l’irbésartan serait lui aussi contaminé…

Selon un communiqué de l’ANSM du 11 janvier 2019 certains lots d’irbésartan, comme  de valsartan dont nous avons déjà parlé,  seraient contaminés par des substances potentiellement cancérigènes, le NDMA, N-nitrosodiméthylamine et le NDEA, N-nitrosodiétylamine.  Le médicament princeps de l’irbésartan, l’Aprovel* ne

Inhibiteurs SGLT2, les gliflozines et risque d’amputation de jambe

Une étude publiée dans le BMJ du 14 novembre 2018 montre que l’usage des  inhibiteurs de SGLT2, , Sodium Glucose cotransporteur 2, les -gliflozines,  canagliflozine, Invokana, dapagliflozine, Farziga et empagliflozine, Jardiance, comparativement aux agonistes des récepteurs GLP-1,  glucagon-like peptide-1, type

Diclofénac versus naproxène et infarctus du myocarde

Selon un article publié dans Annals of the Rheumatic diseases du mois d’août 2018, chez des malades traités par des anti-inflammatoires non stéroïdiens, AINS, pour spondylarthrite et ostéoarthrite, le risque d’infarctus du myocarde est 3 fois élevé avec le