Vitamine D et maladies inflammatoires de l’intestin

Une étude publiée dans de mai 2016 montre que chez des malades atteints de maladies inflammatoires de l’intestin, notamment la maladie de Crohn, ceux qui avaient des taux de vitamine D bas, environ 1 tiers d’entre eux, ont eu recours à davantage de médicaments, d’examens de laboratoire ou d’imagerie, d’hospitalisations, d’interventions chirurgicales comparativement à ceux qui avaient un taux de vitamine D normal. De les personnes à taux bas qui avaient reçu une supplémentation en vitamine D ont moins recouru  aux divers soins que ceux qui n’en avaient pas. Toutefois, les marqueurs d’inflammation, CRP et vitesse se sédimentation ne différaient pas entres les groupes.

www.steroid-pharm.com

https://www.biceps-ua.com/

еще по теме

Laisser un commentaire