Incrétinomimétiques et risque de cancer pancréatique ou d’insuffisance cardiaque

Les incrétinomimétiques, incretin based drugs en anglais, à savoir les agonistes des récepteurs du glucagon-like peptide, GLP-1, ou analogues du GLP-1, exénatide, Byetta* et liraglutige, Victoza*, et les inhibiteurs de la dipeptidyl peptidase-4, inhibiteurs de la DPP-4, ou gliptines, sitagliptine, Januvia*, Vidagliptine, Galvus*, Saxagliptine, Onglyza* sont suspectés d’augmenter le risque de cancer pancréatique ou d’insuffisance cardiaque.

Cancer du pancréas

Une étude d’auteurs canadiens publiée dans le montre le traitement de diabétiques par analoguues du GLP-1 ou par gliptines pendant une durée de quelques années n’a pas augmenté l’incidence de cancer pancréatique comparativement au traitement par sulfamides hypoglycémiants.

Insuffisance cardiaque

Une étude publiée dans le , menée sur près de 1 500 000 diabétiques, aboutit à la conclusion qu’il n’y a pas d’insuffisances cardiaques chez ceux qui sont traités par incrétinomimétiques que chez ceux qui sont traités par les autres antidiabétiques.

Cependant, une méta-analyse complétée par des études observationnelles, publiée dans le indique qu’il pourrait exister une faible augmentation du risque d’hospitalisations pour insuffisance cardiaque chez des diabétiques de type 2 traités par Inhibiteurs de la dipeptidase-4, gliptines, et ayant par ailleurs d’autres facteurs de risque.

pills24.com.ua

https://danabol-in.com

https://steroid-pharm.com

Laisser un commentaire