Inhibiteurs de la pompe à protons (-prazoles) et hypomagnésémies.

Un article publié dans , 30 septembre 2014, rappelle que les malades prenant des inhibiteurs
de la pompe à protons, IPP, -prazoles, et surtout s’ils sont traités de par diurétiques,
ont de risque d’avoir des hypomagnésémies que les malades ne prenant pas
d’IPP.

Le risque d’hypomagnésémies est déjà signalé dans le RCP des IPP.

pharmacy24.com.ua

https://steroid-pharm.com

www.ka4alka.com.ua/tabletirovannie/stanozolol/strombafort

Laisser un commentaire