L’électrochoc n’a pas dit son dernier mot

La clozapine est considérée comme l’antipsychotique le actif. Cependant certains schizophrènes ne répondent pas, ou d’une manière insuffisante, à un traitement par la clozapine, même correctement suivi.

Un article publié dans « » du 26 août 2014 montre que l’adjonction à la clozapine d’un traitement par convulsivothérapie améliore considérablement ces malades. Les séances d’électrochoc étaient pratiquées 3 fois par semaine pendant les 4 premières semaines et 2 fois par semaine pendant les 4 semaines suivantes.

L’électroconvulsivothérapie est également efficace dans les états dépressifs, Voir ici et .

Dans certains cas graves, qui résistent aux traitements conventionnels, le recours à l’électrochoc reste une option à ne pas oublier.

ディテール

www.biceps-ua.com

medicaments-24.net/dapoxetine/

Laisser un commentaire