Fluoroquinolones, des nuages

Les fluoroquinolones sont des antibiotiques qui peuvent avoir divers effets indésirables mais en raison de l’apparition de résistance des germes à l’ensemble des antibiotiques, le recours aux fluoroquinolones tend à être de en fréquent même si elles peuvent être à l’origine d’effets indésirables parfois graves.

Risque de dysglycémies : une étude publiée dans online en août 2013 attire l’attention sur le risque de dysglycémies, hyperglycémies et hypoglycémies, chez les diabétiques traités par les fluoroquinolones lévofloxacine, ciprofloxacine et moxifloxacine. Le risque d’hypoglycémies serait important avec la moxifloxacine qu’avec la ciprofloxacine.

Risque de neuropathies périphériques graves : une note de la datée du 15 août 2013 indique que la prise de fluoroquinolones, lévofloxacine, ciprofloxacine, moxifloxacine, norfloxacine, ofloxacine peut provoquer des neuropathies périphériques pouvant apparaître rapidement en début de traitement et persister après l’arrêt du traitement.  La note de la FDA indique que si des symptômes de neuropathies périphériques apparaissent chez des malades traités par une fluoroquinolone, celle-ci doit être immédiatement arrêtée et remplacée par un autre antibiotique, sauf si le bénéfice de la poursuite du traitement par la fluoroquinolone semble l’emporter sur le risque encouru. Une rappelle que ces neuropathies périphériques touchent essentiellement les membres, bras et jambes, et se traduisent par des douleurs, des brûlures, des fourmillements, des engourdissements, des faiblesses. Ce risque de neuropathies périphériques est déjà mentionné dans les RCP des fluoroquinolones mais en raison de leur possible irréversibilité après l’arrêt du traitement il m’a semblé utile d’attirer l’attention à ce sujet. 

pills24.com.ua

www.steroid-pharm.com

biceps-ua.com

3 commentaires on “Fluoroquinolones, des nuages

  1. Bonjour,
    Plusieurs notes ANSM, sur octobre 2015 sur la sécurité d’emploi des quinones administrées par voie générale, FDA novembre 2015 sur la révision des indications et présentation des informations de sécurité, vont dans le sens de votre information.
    La prise en charge diagnostique semble être complexe.
    Dans le cas de cas de symptômes de neuropathie périphérique concomitante à une 1ere prise puis reprise de quinones (ciflox et ciprofloxacine), existe t-il :
    – un centre de référence compétent à Paris ou IDF où des tests seraient pratiqués ?
    – quelle discipline médicale (service hospitalier) est compétente pour exclure une éventuelle corrélation auto immune et établir un diagnostic de certitude ?
    Vous remerciant par avance de votre conseil.
    Bien à vous.

Laisser un commentaire