Pomalidomide, Pomalyst* dans le myélome multiple

Le pomalidomide, comme le lénalidomide, est un dérivé du thalidomide. 

La dans un communiqué daté du 8 février 2013 annonce l’autorisation de commercialisation du pomalidomide sous le nom de Pomalyst* avec l’indication myélome multiple progressant malgré les autres traitements anticancéreux.

Les essais cliniques de Pomalyst* ont montré des effets favorables sur divers critères mais n’ont pas été  suffisamment prolongés pour dire s’il allongeait ou non la durée de survie. 

La protéine cereblon, CRBN, serait la cible du thalidomide et de ses dérivés et l’interaction avec CRBN expliquerait à la fois son action tératogène et son action antitumorale, voir cet et cet . 

Le carfilzomib est un autre médicament nouvellement commercialisé aux USA sous le nom de * avec l’indication myélome multiple réfractaire aux traitements existants  mais il diffère du pomalidomide, notamment par son mécanisme d’action. Le carfilzomib est comme le bortézomib, Velcade*, un inhibiteur du protéasome, pour en savoir voir protéasome.

http://biceps-ua.com/

https://buysteroids.in.ua

buysteroids.in.ua

Laisser un commentaire