Supplémentation en calcium et mortalité, ni trop, ni trop peu

A partir de données cliniques et biologiques obtenues chez une cohorte de femmes suivies pendant 19 ans dans le cadre du dépistage du cancer du sein par mammographie, des auteurs suédois ont étudié les relations entre l’apport quotidien de calcium et les fractures et l’ostéoporose, voir article 2011, (le risque de fracture ne diminue pas avec des doses élevées) et récemment les relations entre apport de calcium et mortalité, article que nous analysons ci-dessous. Les auteurs ont pris en compte le calcium apporté par l’alimentation et le calcium apporté sous forme de suppléments.

L’étude publiée dans le en février 2013 aboutit aux conclusions suivantes : comparé à un apport quotidien de 600 à 1000 mg par jour, un apport de de 1400 mg par jour, notamment chez les personnes prenant une supplémentation, est corrélé à une augmentation de la mortalité globale et d’origine cardiovasculaire mais non d’accident vasculaire cérébral, un apport de moins de 600 mg est également corrélé à une augmentation de la mortalité globale et cardiovasculaire.

Augmentation de la mortalité d’origine cardiovasculaire par supplémentation en calcium, voir aussi ce texte de 2008.

Cependant, selon une autre étude récente menée sur une durée de 3 ans seulement, une supplémentation par 1000 mg par jour de calcium n’a pas augmenté d’une manière statistiquement significative la mortalité globale ou spécifique, voir ce texte de 2012.

Au total, il se confirme que les doses de calcium actuellement prescrites, de 1000 à 1500 mg par jour, pendant ieurs années, en supplément d’un apport alimentaire normal, paraissent excessives et peuvent être divisées par 2 ou par 3. Il est vraisemblable qu’une supplémentation par 500 mg par jour, de préférence en 2 prises, soit suffisante.

Présentations pharmaceutiques de calcium

Généralités sur le calcium

http://pharmacy24.com.ua

steroid-pharm.com

www.farm-pump-ua.com/deka-durabolin.html

Laisser un commentaire