Le régime méditerranéen tient la route

Des auteurs espagnols viennent de publier dans le du 25 février 2013 une étude concernant la prévention primaire des troubles cardiovasculaires par lé régime méditerranéen.

Les personnes incluses dans l’étude, hommes et femmes, âgés de 55 à 80 ans, sans antécédent de maladie cardiovasculaire à l’entrée  mais avec des facteurs de risque tels que, diabète hypertension, LDL cholestérol élevé, surpoids, ont été réparties en trois groupes

  • un groupe régime méditerranéen avec un supplément d’huile d’olive,
  • un groupe régime méditerranéen avec un supplément de noix, noisettes, amandes
  • un groupe régime de référence relativement pauvre en graisses.

Ces personnes ont été suivies pendant près de cinq ans.  La fréquence des accidents cardio-vasculaires, infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral, ont été réduit d’environ 30 % dans les deux groupes régimes méditerranéens par rapport au régime de référence. Il faut cependant ajouter à ce résultat très favorable que la mortalité toute cause confondues a été réduite mais  pas d’une  manière statistiquement significative.

Dans l’interprétation de ce type d’étude il faut avoir présent à l’esprit que les régimes alimentaires sont complexes et se distinguent quantitativement que qualitativement, ainsi le régime méditerranéen se distingue par un apport important de fruits et légumes viandes blanches. Les auteurs de l’article pensent que l’huile d’olive et les noix consommées en quantité élevée ont joué un rôle important dans l’obtention des résultats bénéfiques. Voir par ailleurs huile d’olive.

Enfin pour compliquer encore un peu les choses, 40 % des participants des 3 groupes étaient à l’entrée dans l’étude sous statines et il n’est pas précisé si le traitement par statines a été maintenu pendant la durée de l’étude et si les résultats ont été identiques avec ou sans statines.

Au total on peut retenir que le régime méditerranéen, grâce peut-être à l’huile d’olive, a réduit la fréquence des accidents cardiovasculaires sans réduire statistiquement la mortalité globale. Cette nouvelle étude confirme les résultats d’études antérieures, voir texte de référence , étude 2003, étude 2008.

Remarques :

Les produits laitiers ne sont guère conseillés au cours du régime méditerranéen, or une étude hollandaise a montré qu’il n’y a pas de corrélation entre la consommation de produits laitiers et la mortalité d’origine cardiovasculaire ou globale, pas par ailleurs qu’avec la consommation d’oeufs riches en cholestérol. Voir aussi ce texte, celui-ci et cet autre.

A propos de régimes, on peut aussi s’interroger sur l’existence possible de conflits d’intérêts entre les auteurs et l’industrie agroalimentaire (qui en ce moment ne se montre pas blanche comme neige) comme on le fait pour l’industrie pharmaceutique pour les études de médicaments.

steroid-pharm.com

https://buysteroids.in.ua

https://farm-pump-ua.com

Laisser un commentaire