Corticoïdes et choc septique

L’utilisation des corticoïdes an cours du choc septique est assez habituelle.

Une étude publiée dans d’octobre 2012 montre que l’administration intraveineuse de glucocorticoïdes  à dose faible, de type substitutif (correspondant à 300 à 400 mg par jour d’hydrocortisone) à des adultes présentant un choc septique augmente le risque de mortalité de prés de 20 %.

Le recours aux corticoïdes à  dose substitutive au cours du choc septique serait donc à éviter.

Pour information générale, voir glucocorticoïdes.

www.adulttorrent.org/details/69_pink_riders_2

http://pillsbank.net

Laisser un commentaire