Fibres alimentaires et mortalité

La prise en compte de la mortalité globale toutes causes confondues, quand les conditions d’observation permettent de la mesurer (durée assez longue et nombre suffisant de personnes), apporte des informations  solides sur l’influence sur la santé d’un paramètre, médicament, régime, type de vie.

Dans un article paru dans les du 27 juin 2011 des auteurs américains montrent que, chez des personnes âgées de 50 à 71 ans en début de l’étude qui a duré 9 ans, l’ alimentation la riche en fibres (la quantité de fibres consommée a été classée en quintiles) réduit de 25 à 60 %, la mortalité globale, la mortalité de cause infectieuse ou respiratoire. Dans cette étude, ce sont les fibres apportées par les céréales qui semblent avoir joué le rôle prédominant.

Rappelons que les aliments riches en fibres sont les céréales, les graines, le son de blé ou d’avoine, le pain complet,  les fruits et les légumes, pruneaux, amandes, artichaut, petit pois, noix…

L’étude concernant les fibres alimentaires parait aussi fiable que celles qui sont faites sur les médicaments. Il y a peu de médicaments à avoir donné des résultats aussi bénéfiques sur le critère de mortalité globale.

biceps-ua.com/

https://pills24.com.ua

www.pills24.com.ua

Un commentaire concernant “Fibres alimentaires et mortalité

  1. Bonjour,
    Consommatrice, midi et soir, de légumes et céréales, j’aimerais savoir si une différence existe entre le fait de les manger crus ou cuits, par rapport aux bienfaits signalés dans cette étude.
    Merci de votre aimable retour.

Laisser un commentaire