Un nouvel anticancéreux, le propranolol, Avlocardyl* ? (suite)

Nous avons déjà signalé dans Iwin2016 le travail des auteurs bordelais montrant l’efficacité du propranolol dans les hémangiomes infantiles.

Nous avons également mentionné le travail de M. Algazi et collaborateurs montrant que les bêta-bloqueurs réduisent l’incidence et l’extension de certains cancers.

Des auteurs japonais viennent de publier dans le du 7 avril 2011 des résultats remarquables (clinique, radiologique, biologique VEGF) obtenus à la suite du traitement par le propranolol chez un garçon de 13 ans atteint de lymphangiomatose diffuse.

Parmi les bêta-bloqueurs, c’est le propranolol (peut-être par effet antagoniste bêta-2) qui a fait la preuve de son efficacité et c’est à lui qu’il faut recourir dans ces indications particulières.

Il est vraisemblable que le propranolol pourrait freiner l’extension d’un certain nombre de cancers et il est dommage que des essais cliniques ne soient pas entrepris pour préciser cette possibilité.

метан цена

http://steroid-pharm.com

http://www.biceps-ua.com

Laisser un commentaire