Zinc et cancer de la prostate

Une montre qu’une supplémentation de zinc à dose très élevée, de 100 mg par jour et d’une manière prolongée, pourrait augmenter le risque de cancer de la prostate, nous en avons déjà parlé.

Des auteurs américains et suédois ont publié dans l’ de mars 2011 un article étudiant les relations entre l’apport alimentaire de zinc et la survie après diagnostic d’un cancer de la prostate. L’étude a été menée chez 525 hommes chez qui, lors de diagnostic du cancer de la prostate, l’apport alimentaire quotidien de zinc a été évalué par enquête alimentaire et classé en quartiles allant de 9-13 mg à 16-20 mg par jour. Ces hommes ont été suivis pendant une durée médiane de 6,4 années (durée allant jusqu’à 20 ans pour certains) et la mortalité par cancer de la prostate et la mortalité toutes causes confondues ont été analysées. La mortalité par cancer de la prostate, notamment dans les formes localisées, a été réduite de 30 % chez des malades dont l’apport alimentaire en zinc était le élevé (16 à 20 mg par jour, quartile le élevé). La mortalité toutes causes confondues a été réduite mais d’une manière non statistiquement significative. Dans cette étude il s’agit d’une part de l’apport alimentaire naturel en zinc et non d’une supplémentation et d’autre part du rôle de l’apport de zinc à partir du diagnostic du cancer de la prostate et non dans sa prévention.

Les auteurs concluent que leurs résultats demandent à être confirmés avant de pouvoir proposer une supplémentation en zinc chez les malades atteints d’un cancer de la prostate.

Pour information générale, voir article zinc et suivants.

look www.generico-pro.com

gepatite.com

また、読み

Un commentaire concernant “Zinc et cancer de la prostate

  1. Bonjour
    Merci pour ces enseignements issus de vos recherches.
    Je souhaiterais que vous nous listiez les aliments riches en zinc et dont la consommation préviendrait les maladies de la prostate chez les hommes.

Laisser un commentaire