Propranolol et hémangiomes infantiles : un effet désirable inattendu

Des auteurs bordelais ont publié dans le NEJM du 12 juin 2008 un article intitulé « Propranolol for severe hemangiomas of infancy » où ils montrent que le propranolol, Avlocardyl*, réduit rapidement et considérablement l’étendue des hémangiomes infantiles. L’origine de cette découverte

http://rezeptfrei-viagra.com

www.medicaments-24.com

https://biceps-ua.com/

Avotermine, TGF bêta3, pour favoriser la cicatrisation

L’avotermine est le TGF bêta3, transforming-growth factor beta3, recombinant de type humain. Le TGFbêta3 a divers effets complexes, dont on pourrait tirer parti pour favoriser la cicatrisation des plaies. Le Lancet du 11 avril 2009 rapporte les résultats d’un essai

Evaluation de l’effet des anticancéreux sur la durée de survie

La revue PRESCRIRE  dans son numéro de mars 2009 a fait une mise au point sur les méthodes d’évaluation de l’efficacité des anticancéreux. A cette occasion, je rappelle les principaux critères utilisés. Le critère principal est la durée de survie

Griffithsine, protéine antivirale, antiVIH à usage local

La griffithsine, souvent désignée par GRFT, est une protéine de 121 acides aminés, isolée à partir d’un extrait aqueux d’une algue rouge appelée Griffithsia. C’est une lectine qui se fixe avec une très grande spécificité à la partie glucidique (mannose)

Antiépileptiques chez la femme enceinte : influence sur le développement psychomoteur de l’enfant.

La prise de certains médicaments par la femme enceinte entraîne un risque tératogène pouvant se traduire par des malformations anatomiques ou des effets discrets comme un retard de développement psychomoteur. Mais certaines maladies comme l’épilepsie, même chez la femme

Valsartan et prévention des épisodes de fibrillation auriculaire

Des auteurs italiens, dans un article paru dans le NEJM du 16 avril 2009, ont cherché à savoir si l’adjonction de valsartan au traitement habituel des épisodes de fibrillation auriculaire pouvait réduire leur fréquence de récurrence. L’étude a duré 1

L’acide zolédronique dans le cancer du sein de la femme préménopausée.

L’acide zolédronique pourrait réduire la perte osseuse accentuée par des traitements anti-estrogéniques et aussi réduire le risque de métastases osseuses. Un article publié le NEJM du 12 février 2009 rapporte des résultats d’un essai clinique où des femmes préménopausées atteintes