Emergence d’une résistance du virus A(H1N1) à l’oseltamivir, Tamiflu*

Des auteurs canadiens de Québec décrivent dans le l’émergence d’une résistance à l’oseltamivir du virus A (H1N1) au sein d’une famille.

Un garçon de 13 ans, le fils, asthmatique, présente une grippe confirmée par RT-PCR et est traité par oseltamivir. Le père, insuffisant respiratoire, la mère et les 2 sœurs sont mis sous oseltamivir. Le père, 24 heures tard, commence à présenter des manifestations de grippe notamment une toux, un prélèvement fait quelques jours tard se révèle positif par RT-PCR. Dans les 2 cas, l’évolution clinique a été sans problèmes.

L’originalité de ces 2 observations réside dans le fait que le virus A (H1N1) du fils était sensible à l’oseltamivir alors que celui du père était résistant et qu’il présentait une mutation (H275Y) au niveau de la neuraminidase.

Les auteurs supposent que le traitement prophylactique post-exposition à base d’oseltamivir pourrait favoriser les mutations du virus. Un virus muté n’est pas nécessairement agressif que le virus standard mais est insensible à l’effet de l’antiviral concerné (dans le cas présent l’oseltamivir) mais il restait sensible au zanamivir.

Un autre article du montre, à partir des données de la littérature, qu’un traitement par inhibiteur de la neuraminidase (oseltamivir, zanamivir) débuté à l’apparition des symptômes grippaux diminue la gravité de la maladie.

Dapoxetin

cialis-viagra.com.ua

oral jelly kamagra

Laisser un commentaire