Rosuvastatine, Crestor*, études complémentaires

Un article paru dans le rapporte les résultats d’un essai clinique conduit chez des malades hémodialysés de 50 à 80 ans, traités par rosuvastatine à la dose de 10 mg par jour ou par placebo pendant près de quatre ans. La rosuvastatine a nettement abaissé le taux de LDL cholestérol et, à un moindre degré, le taux de triglycérides et de la protéine C-réactive ultrasensible. Elle n’a, par contre, eu aucun effet sur les événements cliniques ni sur la mortalité.

Deux autres articles complètent l’étude Jupiter dont nous avons déjà parlé et apportent des résultats positifs. 

L’un, article publié dans le , concerne l’essai de prévention des thromboses veineuses et des embolies pulmonaires  par la rosuvastatine à la dose de 20 mg par jour, comparativement au placebo. L’étude a été menée sur près de 18 000 personnes, hommes et femmes en bonne santé apparente ayant un LDL cholestérol inférieur à 1300 mg par litre. La durée de l’étude a été inférieure à 2 ans. La fréquence des accidents thrombo-emboliques veineux a été réduite d’environ 40 % dans le groupe rosuvastatine.

L’autre, publié dans le , montre que  l’abaissement du HDL cholestérol et de la protéine C-réactive 5CRP) ultrasensible par la prise de rosuvastatine sont des indicateurs  de son efficacité. 

https://www.rezeptfrei-viagra.com

www.pharmacy24.com.ua

www.buysteroids.in.ua

Laisser un commentaire