Tériparatide, Forstéo*, ou alendronate, Fosamax*, dans l’ostéoporose induite par les corticoïdes

La prévention et le traitement de l’ostéoporose induite par les glucocorticoïdes repose sur une supplémentation en calcium et en vitamine D avec éventuellement la prise d’un bisphosphonate comme l’alendronate.

Un article paru dans le compare chez des malades de de 21 ans ayant une ostéoporose due à un traitement par un glucocorticoïde ( de 5 mg par jour de prednisone, Cortancyl*) l’efficacité du tériparatide et de l’alendronate. Le tériparatide, Forstéo*, a été administré par voie sous-cutanée à la dose de 20 µg par jour. L’alendronate, Fosamax*, a été pris par voie buccale à la dose de 10 mg par jour. Les deux groupes de malades prenaient en 1 g de calcium et 800 unités internationales de vitamine D  par jour. La comparaison a duré 18 mois. A 12 mois et à 18 mois la densité minérale osseuse a été davantage améliorée par le tériparatide que par l’alendronate et il y avait moins de fractures non vertébrales dans le groupe tériparatide. Les élévations transitoires de la calcémie ont été fréquentes dans le groupe tériparatide que dans le groupe alendronate.

Le tériparatide peut donc être considéré comme un possible traitement de l’ostéoporose cortisonique, notamment lorsqu’il y a un risque élevé de fractures.

Pour en savoir , voir parathormone  et tériparatide.

www.medicaments-24.com

https://antibioticlistinfo.com

www.adulttorrent.org

Laisser un commentaire