Vioxx*, rofécoxib, retrait du marché

Quatre ans après sa commercialisation, le Vioxx*, rofécoxib, est retiré du commerce par le laboratoire fabricant, Merck. Ce retrait est dû à un effet indésirable, l’augmentation de la fréquence des infarctus du myocarde et des accidents vasculaires cérébraux chez les malades traités pendant de 18 mois par le Vioxx* à la dose de 25 mg par jour comparativement à un groupe placebo.

Ce retrait est connu de tout le monde et je ferai simplement quelques remarques d’ordre général.

Chercher à obtenir des anti-inflammatoires non stéroïdiens, AINS, sans ou avec peu d’effets indésirables digestifs est dans l’ordre des choses.

Mieux connaître les cyclooxygénases, COX, et leurs différents types, notamment la COX-2 est utile.

Commercialiser des médicaments semblant répondre aux précédents critères sur des études sérieuses, était justifié.

Mais en tenant compte des faits…

Il y a 4 ou 5 ans, à sa commercialisation, le Vioxx* apparaissait comme un produit très prometteur d’après les résultats publiés dans les journaux les prestigieux. Mais peu à peu ses avantages sur les AINS classiques ont paru moins évidents alors que ses effets indésirables, notamment la majoration du risque cardiovasculaire, se précisaient. Le Laboratoire MSD n’a pas tenu compte des informations non favorables à son produit ; illustrent cette situation.

Le Vioxx* s’en est allé, MSD ayant décidé son retrait.

Il reste d’autres inhibiteurs de la COX-2 , les «  coxib » sur le marché. Nous en reparlerons tard.

Les AINS classiques et le paracétamol, médicaments anciens sélectionnés par des méthodes considérées aujourd’hui comme un peu frustes, tiennent encore la route !

Le prescripteur, lorsqu’un nouveau médicament apparaît, surtout s’il s’agit d’un médicament non susceptible de changer véritablement le cours d’une maladie grave, doit le considérer avec un esprit ouvert, il y a et il y aura des progrès, mais critique en pesant ses avantages par rapport aux anciens et aussi son prix car parfois les avantages ne justifient pas la différence de prix.

Le laboratoire pharmaceutique qui lance un nouveau produit à grande échelle doit savoir que si ce produit apparaît avoir des inconvénients notables ou graves il est sage de le reconnaître rapidement et d’en tirer tout de suite des conséquences même si elles en restreignent les ventes, car tôt ou tard ils seront connus. L’attitude qui consiste à ignorer les signes d’alarme jusqu’à l’explosion est dommageable à tout le monde : comment expliquer qu’un médicament considéré comme «  irréprochable » devienne du jour au lendemain un produit dangereux au point de nécessiter son retrait immédiat du commerce.

Concernant les personnes qui ont fait des accidents cardiovasculaires alors qu’elles étaient traitées par Vioxx*, il est normal de s’interroger sur la participation de Vioxx* dans la genèse de leurs accidents mais il faut savoir qu’il sera difficile d’y répondre objectivement car ces accidents existent en absence de prise de Vioxx*.

https://cialis-viagra.com.ua

www.steroid-pharm.com

www.biceps-ua.com/

Laisser un commentaire