RAPAMUNE* (Sirolimus), Solution buvable à 1 mg par ml

Le sirolimus a été commercialisé récemment sous le nom de Rapamune*, dénomination commerciale qui rappelle rapamycine, nom sous lequel était désigné auparavant le sirolimus.

Le sirolimus est un immunosuppresseur utilisé dans la prévention de rejet de greffe rénale.

Le sirolimus inhibe la transduction du signal initié par l’IL2 au niveau des lymphocytes T. La ciclosporine et le tacrolimus inhibent la sécrétion d’IL2. Le sirolimus agit au niveau d’une protéine appelée mTOR (mammallian Target of Rapamycine). Voir pour d’information Antagonistes de l’IL2.

Sur le plan pratique, l’adaptation de la posologie de sirolimus demande des prélèvements sanguins pour la mesure de sa concentration plasmatique.

Le sirolimus est essentiellement métabolisé par le cytochrome P 450 de type CYP3A4. La prise simultanée de certains autres médicaments modifient la concentration de sirolimus :

  • ceux qui inhibent le CYP3A4 comme la ciclosporine et le kétoconazole tendent à augmenter la concentration de sirolimus
  • ceux qui qui induisent la synthèse de CYP3A4 comme la rifampicine tendent à diminuer la concentration de sirolimus.

Un effet indésirable particulier du sirolimus, l’élévation du cholesrérol et des triglycérides, est à signaler.

Sirolimus est un médicament dont la prescription est réservée aux spécialistes de la transplantation d’organe mais il est bon que les autres médecins sachent de quoi il s’agit.

Pour en savoir , voir un article général :


Progress in the clinical application of immunosuppressive drugs in renal transplantation
Curr Opin Nephrol Hypertens 2001 Nov;10(6):763-70

Remarques :

  1. Une utilisation particulière du sirolimus, imprégnation des stents.
    La pose d’un stent classique dans une artère est souvent suivie d’une resténose. Il semble que la pose d’un stent imprégné de sirolimus réduise considérablement la fréquence et la gravité de ces resténoses.


    Coronary restenosis elimination with a sirolimus eluting stent: first European human experience with 6-month angiographic and intravascular ultrasonic follow-up
    Eur Heart J 2001 Nov;22(22):2125-30

  2. Un autre « limus » proche du sirolimus, l’everolimus est en étude clinique avancée.
https://steroid-pharm.com

купить семена марихуаны в украине

Laisser un commentaire